Anpario plc, le fabricant indépendant d'additifs naturels et durables pour l'alimentation animale destinés à la santé, la nutrition et la biosécurité des animaux, a le palisir d'annoncer ses résultats intermédiaires pour le semestre clos le 30 juin 2022.

 

Le chiffre d'affaires du groupe pour le semestre a augmenté de 3 % pour atteindre 16,5 millions de livres sterling (16,0 millions de livres sterling en 2021), aidé par une forte reprise en Asie du Sud-Est, la croissance du chiffre d'affaires étant principalement due à l'ouverture des économies après le covid. D'autres performances notables ont été enregistrées en Amérique latine, aux États-Unis et au Moyen-Orient et en Afrique (MEA).

L'EBITDA ajusté a cependant diminué de 10 % pour atteindre 3,0 millions de livres sterling, même si l'on tient compte des frais juridiques et professionnels liés à des opportunités d'acquisition spécifiques. Bien que celles-ci ne se soient pas concrétisées, Anpario continue de rechercher des cibles d'acquisition appropriées.

Notre stratégie consistant à proposer des produits durables et respectueux de l'environnement aide les clients à s'affranchir des promoteurs de croissance antibiotiques et de certains des traitements chimiques les plus durs utilisés en agriculture", explique Richard Edwards, directeur général d'Anpario. Notre recherche et notre développement sont également axés sur la mise sur le marché de nouveaux produits, comme le récent lancement de notre supplément d'oméga-3 100 %. naturel et durable Optomega® Algae.

"Les ventes de Mastercube®, notre marque de liant naturel pour granulés, ont connu une croissance significative grâce aux producteurs d'aliments pour animaux aquatiques d'Amérique latine qui ont adopté des produits durables et respectueux de l'environnement. De même, les ventes de notre marque d'eubiotique à base d'acide unique pHorce® ont continué de croître aux États-Unis, car de plus en plus de producteurs de porcs l'adoptent pour atténuer les effets des virus dans l'alimentation et pour remplacer l'oxyde de zinc dans les régimes alimentaires des porcelets."

"Maintenir la rentabilité au même niveau que l'année dernière sera un défi dans le contexte des vents contraires macroéconomiques et géopolitiques actuels", déclare M. Edwards. "La performance de l'année complète sera déterminée par les conditions commerciales et les événements qui se produiront pendant le reste de l'année. Le groupe est soutenu par un bilan solide et des investissements supplémentaires dans nos canaux de vente mondiaux contribueront à la croissance organique future.

 

Amérique

Dans l'ensemble, les ventes de la région ont augmenté de 9 %, l'Amérique latine et les États-Unis ayant tous deux enregistré une croissance. L'Amérique du Sud a connu une baisse en raison des performances plus faibles du Brésil et du Chili.

La performance de l'Amérique latine a été forte en raison de la demande accrue de la marque de liant pour granulés naturels Mastercube® pour l'alimentation aquatique en Équateur. Dans la région Amérique du Sud, le Brésil et le Chili ont connu une baisse des ventes. La performance du Chili est liée à l'échelonnement des commandes d'Orego-Stim® pour la lutte contre le pou du poisson. Les performances de l'Argentine et du Pérou se sont améliorées par rapport à la même période de l'année dernière où les progrès avaient été affectés par la pandémie.

La croissance des ventes aux États-Unis est due en partie au changement dans le mix produit, où l'augmentation des volumes d'Orego-Stim® liquide a compensé la baisse des ventes de la version en poudre et des liants de mycotoxines. Les ventes de la marque d'eubiotique à base d'acide pHorce® ont augmenté de manière significative car de plus en plus de producteurs de porcs l'utilisent pour atténuer les effets des aliments antiviraux et remplacer l'oxyde de zinc.

 

Asie

Dans l'ensemble, les ventes dans la région ont augmenté de 7 %, mais il y a eu des différences importantes entre l'Australasie, la Chine et l'Asie du Sud-Est. La réouverture des économies en Asie du Sud-Est a permis à la région d'enregistrer une croissance significative de ses ventes, avec de bonnes performances aux Philippines et en Malaisie. La gamme de liants pour mycotoxines s'est particulièrement bien comportée car, la région étant importatrice de céréales, des prix élevés signifient généralement que les usines d'aliments pour animaux se tournent vers des céréales de moindre qualité et utilisent davantage de liants pour mycotoxines afin de protéger les animaux contre les toxines nocives qui peuvent être présentes dans les matières premières de moindre qualité.

La Chine a connu une baisse des ventes, les volumes d'Orego-Stim® et de la gamme d'eubiotiques à base d'acide ayant diminué en raison de la réduction de la consommation de protéines de viande et des perturbations logistiques pendant les période de confinement.

Les ventes en Australasie, qui couvre l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont diminué, la demande étant généralement en baisse pour la plupart des produits, les agriculteurs, sous la pression des coûts élevés des intrants et du fret, cherchant à faire des économies de trésorerie.

 

Le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Inde

Les ventes dans la région ont augmenté de 12 % grâce aux bonnes performances de l'Irak, de l'Égypte et de l'Arabie saoudite par rapport à la même période de l'année dernière. La région a été fortement touchée par la pandémie et il est donc encourageant de constater une amélioration. Les ventes d'enzymes, de liants pour mycotoxines et de liants pour granulés ont toutes contribué à l'amélioration des performances.

 

Europe

Les ventes en Europe ont diminué de 16 % par rapport à la même période de l'année dernière. Les ventes à la Russie et la Biélorussie ont diminué de 0,1 million de livres sterling en raison de la décision de cesser les activités commerciale avec ces pays. Plusieurs territoires plus petits, dont l'Estonie, la Bulgarie, l'Autriche et le Danemark, ont enregistré une croissance qui a contribué à limiter l'impact global.

 

Initiatives en matière d'énergie

Suite à la nouvelle installation de panneaux solaires à Manton Wood plus tôt dans l'année, Anpario produit désormais sa propre électricité. Parallèlement aux initiatives de réduction de la consommation d'énergie, cela a permis, au cours du premier semestre, de réduire les achats d'électricité de 32 %, à 201 619 kwH (2021 : 296 602 kwH). Une partie de l'électricité créée par les panneaux est également exportée vers le réseau.

Toujours sur le site de Manton Wood, Anpario a mené à bien un certain nombre de projets visant à réduire de 70 % une consommation de gaz naturel déjà faible, pour la ramener à 9 096 kwH (2021 : 29 990 kwH).

 

 

 

Source/Crédit: Ashely Coates on Flickr (CC BY-SA 2.0)

Pour en savoir plus sur Anpario, visitez leur site internet ICI

You might also like

Dernières vidéos

Leave A Comment

Ne vous inquiétez pas! Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués (*).

RECEVOIR LA NEWSLETTER

LA PUBLICITÉ

LA PUBLICITÉ