Le passage d'une année à l'autre est un moment spécial avec des attentes pour l'année à venir peut réserver. Ce n'est pas le cas cette année. 

 

Nous laissons derrière nous une année de turbulences, d'angoisses et de tristesse, en comprenant bien que si le monde est plus connecté, il est plus ouvert à la volatilité et que tout ce qui peut arriver n'importe où peut, à un moment donné, nous influencer. 

Nous savons tous maintenant que notre chaîne d'approvisionnement alimentaire doit être solide en termes d'approvisionnement, de sécurité et de biosécurité, et que nous serons de plus en plus sollicités pour fournir davantage de nourriture à un plus grand nombre de personnes. 

Les meuniers et l'industrie meunière seront en première ligne pour répondre à la demande alimentaire en fournissant à la fois des produits alimentaires à base de céréales et des produits à base de protéines animales. 

Cependant, les meuniers s'adaptent rapidement, comme le laissent entendre plusieurs articles et reportages de ce numéro. Nos usines du futur seront guidées par les données, une technologie block-chain et des équipements intelligents - en fait, dans un monde numérique, plus d'informations équivaut à plus d'intelligence. Pour réussir ce nouvel avenir, nous devons attirer et développer la main-d'œuvre qualifiée et les talents qui veulent travailler dans nos processus de production et les développer. 

L'école africaine de meunerie représente l'accent que nous devons mettre sur la formation de nos meuniers, tandis que l'école de meunerie en ligne (que Milling and Grain soutient) représente le désir de l'industrie de l'alimentation animale d'améliorer sa base de compétences dans les moulins à travers les frontières. 

Notre interview de ce mois-ci présente le professeur Wang Weiguo de l'université technologique du Henan en Chine qui parle du défi que représentent les compétences et note que "... seule l'université d'État du Kansas aux États-Unis propose un cours spécialisé en science et gestion des aliments pour animaux. En Chine, seules deux universités - l'université de technologie du Henan et l'université polytechnique de Wuhan - forment des étudiants en licence avec une base en ingénierie de l'alimentation animale".

Il est essentiel que dans ce nouveau départ pour une nouvelle année, et sous les restrictions qu'un virus non contrôlé a provoqué, nous reconnaissions le plus grand défi auquel nous sommes confrontés et que nous utilisions les connaissances et les expériences des autres industries pour améliorer nos procédés de mouture afin de fournir ces produits alimentaires si nécessaires - qu'il s'agisse de farine, de riz, d'oléagineux, d'aliments pour animaux ou d'autres procédés de mouture - pour lesquels les consommateurs comptent sur nous. 

Enfin, je dois mentionner la prochaine Journée mondiale de la farine - qui aura lieu le 20 mars. Il est important que nous saisissions l'occasion de cette journée pour informer nos clients et les consommateurs en général que le 20 mars est un jour spécial dans le calendrier où nous rendons hommage à tous ceux qui participent à la production de cette denrée alimentaire de base - la farine ! 

C'est à chacun d'entre nous de faire passer le mot et, si possible, d'organiser une activité pour reconnaître le dur labeur et le savoir-faire qui résultent dans la production de notre pain de tout les jours, et de tous ces autres produits de boulangerie. qui dépendent des céréales moulues. Dites-nous ce que vous avez l'intention d'organiser et nous le partagerons !

You might also like

Dernières vidéos

Leave A Comment

Ne vous inquiétez pas! Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués (*).

RECEVOIR LA NEWSLETTER

LA PUBLICITÉ

LA PUBLICITÉ