Hier, lors de la première journée du SPACE, le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a passé toute la journée dans les allées du salon avec le président du SPACE, Marcel Denieul. En effet, de nombreuses turbulences agitent la sphère agricole : la sécheresse, l'inflation des prix des aliments et de l'énergie, etc. Le ministre est allé à la rencontre des exposants, des éleveurs, des responsables professionnels ainsi que des jeunes n'éludant aucune discussion sur les problèmes actuels que ces différents acteurs rencontres.

 

"Le plus grand stress pour un éleveur, c'est de ne pas pouvoir nourrir ses animaux" a dit Marcel Denieul lors de son discours à l'attention du ministre. L'agriculture et plus particulèrement l'élevage est souvent pointé du doigt lorsque l'on parle des enjeux climatiques, "alors que justement face à ces enjeux, il (l'élevage) peut tout à fait apporter sa contribution, tout en garantissant sa mission de nourrir la population". Le président du SPACE s'interroge même : "Peut-on mettre sur le même plan les émissions de gaz à effet de serre émises pour notre alimentation et celles des activités moins essentielles ?"

 

Pour Marc Fesneau : "Même si l'élevage doit évoluer, il n'y a pas d'avenir pour l'agriculture sans élevage, c'est un élément de la souveraineté alimentaire, qui structure nos territoires, façonne nos paysages et créé des emplois". De plus, la crise du Covid ainsi que la guerre en Ukraine a ramené la question de la souveraineté alimentaire et énergétique au premier plan. Selon le ministre, la guerre en Ukraine "nous montre comment l'alimentation peut être utilisée comme une arme."

 

Un peu plus tôt dans la matinée, le ministre a eu l'occasion d'inaugurer le nouvel Espace Jeunes, nouveauté au SPACE, en répondant notamment aux questions d'élèves bretons de l'enseignement agricole. Un espace qui tient à cœur du président Marcel Deniuel qui s'est adressé aux élèves. "Les études agricoles vous intéresssent mais vous n'avez sans doute pas la même vision du métier que les anciens et c'est à nous de vous écouter et de nous adapter à votre vision."

 

En effet, les éleveurs font face à de nombreux problèmes et ces thématiques ont été abordées. La principale étant la question de la rémunération. Le ministre a en effet dit : "sans rémunération, on n'installera pas. En déconstruisant le prix, on déconstruit la souveraineté alimentaire". Sur l'installation des jeunes et les investissements qui sont de plus en plus conséquents, le ministre a aussi évoqué la portabilité et la nécessité de lier la transmission à la question de la transition.

 

Le SPACE fera l'objet d'un compte-rendu qui sera publié dans un prochain numéro de Milling and Grain. 

 

Pour en savoir plus sur le SPACE, visitez leur site internet ICI

You might also like

Dernières vidéos

Leave A Comment

Ne vous inquiétez pas! Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués (*).

RECEVOIR LA NEWSLETTER

LA PUBLICITÉ

LA PUBLICITÉ